Aller au contenu

Pascale CESAR

Députée de Meurthe-et-Moselle

Donner un toit et agir contre le mal-logement, une priorité du quinquennat

Depuis le début du quinquennat, le Gouvernement investit de manière déterminée et résolue sur la question de la lutte contre la pauvreté, contre la précarité et pour l’émancipation. 

Entre 2017 et 2021, grâce à son action, 330 000 personnes sans domicile fixe ont accédé à un logement ces quatre dernières années : il y en a eu 100 000 en 2021 soit 70% de plus qu’en 2017.

Le parc d’hébergement d’urgence a été augmenté et le gouvernement a créé 50% de places en plus pour les femmes victimes de violence. 

Il a mené une réforme historique de l’hébergement d’urgence, le pérennisant sur l’année et mettant fin à la gestion au thermomètre, ce qui était une demande de longue date des associations. Le président de la République a rappelé queplus de 2 milliards d’euros par an ont été investis durant la crise dans le domaine.Pendant le seul premier confinement, 40 000 places ont été ouvertes puis pérennisées.

La politique du logement du Gouvernement a également permis la progression notable des rénovations thermiques, notamment pour les plus précaires, avec plus d’un million de recours au dispositif MaPrimeRénov’ attendus pour l’année à venir. 

L’Etat a par ailleurs autorisé la construction de 104 800 logements sociaux en 2021, alors même que la crise sanitaire a eu un impact significatif sur la délivrance des autorisations. 

Au total, ce sont 2 250 000 permis de construire qui ont été délivrés sous le quinquennat (contre 2 155 100 durant le précédent mandat, qui n’a pas connu la crise sanitaire), et un nombre record de logements très sociaux avec 154 000 logements PLAI (plus que sur la période 2012 – 2016).

De même, il n’a jamais cessé d’investir en faveur de la construction, avec 1,5 milliards d’euros déployés sur 2 ans pour la construction de logements sociaux neufs, et l’ouverture de deux enveloppes de France Relance : l’une de 750 millions d’euros pour la construction de logements sur les friches, et l’autre de 350 millions d’euros pour aider les maires bâtisseurs. France relance soutient à hauteur de 500 millions d’euros les bailleurs sociaux engageant des opérations de rénovation en 2021 et 2022 pour améliorer les conditions d’hébergement en logement social.

Bien sûr, le travail continue et l’engagement de l’Etat est total.

Abonnez-vous à notre newsletter

En vous abonnant à la newsletter, vous acceptez de donner votre mail au site pascalecesar.fr et acceptez la politique de confidentialité relative à la partie des newsletter. Vous pouvez à tout moment vous désabonner en faisant une demande grâce à notre formulaire de contact

FACEBOOK

Archives