Aller au contenu

Pascale CESAR

Députée de Meurthe-et-Moselle

Accueil et accompagnement des déplacés ukrainiens en France

L’ intensification de la guerre en Ukraine entraîne une augmentation des flux de déplacés ukrainiens.

Plus de 2 millions de personnes ont déjà quitté l’Ukraine.Face aux conséquences de cette crise, une coordination interministérielle est en place pour gérer l’accueil des déplacés arrivant en France, dans les meilleures conditions possibles.

Le ministère de l’Intérieur est en charge du premier accueil et de l’hébergement de court terme, le ministère du Logement de l’hébergement citoyen et de l’accès au logement.Pour coordonner cette action, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a reçu les associations et acteurs du secteur de l’hébergement et du logement accompagné, puis les représentants des organismes HLM et plusieurs opérateurs ou gestionnaires de logements sociaux et privés. 

Ces réunions ont mis en avant le besoin d’un accompagnement spécifique pour les déplacés, tant sur le plan social qu’administratif et dans toutes les configurations d’hébergement et de logement, et la nécessité d’identifier toutes les capacités permettant d’anticiper une augmentation du nombre de déplacés. 

Pour les logements disponibles qui seront identifiés par les collectivités, les bailleurs sociaux et acteurs institutionnels, la solution privilégiée reposera sur l’intermédiation locative (IML) : le logement sera loué à un opérateur associatif agréé, qui le sous-louera au ménage et apportera l’accompagnement social adapté. Les opérateurs agréés IML sont ainsi invités à se positionner auprès des préfectures.

De nombreux citoyens se portent par ailleurs volontaires pour accueillir des déplacés ukrainiens. Ces initiatives de solidarité, qui ont vocation à intervenir en complément des solutions de logement pérenne, nécessitent d’être encadrées. Un opérateur associatif référent sera chargé par la préfecture, dans chaque département, de vérifier la pertinence de l’hébergement proposé, de faire le lien entre les hôtes et ménages accueillis et le suivi de la cohabitation, et d’assurer l’accompagnement social des ménages accueillis.

Les offres de particuliers recensées sur la plateforme « parrainages.refugies.info » seront ainsi orientées vers les associations référentes et les préfectures. Les offres d’hébergement citoyen d’une durée d’accueil de minimum 3 mois seront priorisées pour assurer une stabilité aux personnes déplacées. Emmanuelle Wargon salue la mobilisation de tous les acteurs associatifs, publics et privés qui sont au rendez-vous face à cette crise historique. Les partenaires ont convenu de rester en lien étroit et régulier pour garantir le bon avancement des actions mises en place, et s’adapter à l’évolution du contexte.
Abonnez-vous à notre newsletter

En vous abonnant à la newsletter, vous acceptez de donner votre mail au site pascalecesar.fr et acceptez la politique de confidentialité relative à la partie des newsletter. Vous pouvez à tout moment vous désabonner en faisant une demande grâce à notre formulaire de contact

FACEBOOK

Archives